Images

V.V.X

Recogito 01fr 9.VI.

(Edvard Munch, Le Baiser, 1895)

 

Tel, à n’avoir pas saisi, faune chassé par ses reflets… et à travers la vitre, quelques mouvements derrière la fenêtre d’en face. Deux corps tout près, si près. Mais par ces yeux qui les percevaient en cet instant, qui s’éprouvaient d’un coup si lointains : choses, enchevêtrées, remuant un peu sur un lit… Un homme et une femme, s’étreignant, sans souci d’être vus.
« Ainsi ce n’était que… Ainsi cela n’aura jamais été que cela… »
Quel mort disait ces mots ? En cet instant, avec ses yeux, il ne pouvait plus rien rejoindre, plus un seul sens, nul enfoncement, pas d’onde à trouver vie.
Alors en cet instant la mort, c’était cela ?
Depuis cette étreinte qui fut celle d’en face, pour un instant la leur, atteindre derrière la vitre présente ce mort d’en face.


L. PINON


L. Pinon vit à Paris.

[VI 2014]

Sacrum profanum

Passé – présent

Observatoire

Signes du temps